text.skipToContent text.skipToNavigation
 
 

Développement

En 1952, Friedrich Hoppe fonda une entreprise de fabrication de poignées de porte à Heiligenhaus près de Düsseldorf, le berceau historique allemand de la fabrication de serrures et quincaillerie de l’époque. Deux ans plus tard, Friedrich Hoppe déménagea son entreprise à Stadtallendorf près de Marburg (Hesse) et jeta les bases d’une croissance continue. Pour en savoir plus sur HOPPE, consultez cette page ou notre profil d’entreprise, que vous pouvez télécharger ici.

Les débuts de l’entreprise
Les débuts de l’entreprise 1952-1962
Ouvrir Fermer

Après avoir été libéré d’un camp de prisonniers de guerre soviétique, Friedrich Hoppe, originaire de Silésie, se rendit en septembre 1949 à Heiligenhaus près de Düsseldorf, le berceau historique allemand de la fabrication de serrures et quincaillerie de l’époque et lieu qui avait accueilli sa famille chassée de sa patrie.

  • 1952

    Après avoir travaillé pendant trois ans dans l’industrie de la quincaillerie et ayant pris conscience que la reconstruction après la deuxième guerre mondiale créerait des besoins importants de fournitures de construction, il fonda le 5 novembre 1952, une entreprise de fabrication de poignées de portes à Heiligenhaus. Au début, les premiers collaborateurs à ses côtés étaient, sa femme Agnes et son frère Herbert.
  • 1954

    En 1954, il transféra le siège de l’entreprise à Stadtallendorf près de Marburg. C’est ainsi, que loin de la concurrence, il posa les jalons de l’expansion de l’entreprise.
  • 1956

    Friedrich Hoppe construisit en 1956 sa première usine filiale à Bromskirchen près de Frankenberg, à 50 km de Stadtallendorf. Il se consacra déjà à cette époque à la fabrication de grandes séries de poignées de portes et de fenêtres, qui caractérisera l’entreprise dans le futur.
En savoir plus
  • Der Unternehmensgründer Friedrich Hoppe Friedrich Hoppe, le fondateur de la société
  • Büro- und Wohngebäude in Allendorf Les immeubles de bureaux et résidentiels à Allendorf
  • Mitarbeiter in Bromskirchen Les employés de Bromskirchen
L’internationalisation
L’internationalisation 1963-1989
Ouvrir Fermer
  • 1964

    Dans le cadre de sa politique prévoyante d’implantation, le fondateur entreprend dès 1963 de se rendre « au-delà des frontières », jusqu’au Tyrol du sud, germanophone en Italie, où en 1964 fut construite l’usine de Schluderns. Sa philosophie qui lui dicte d’aller là où on a besoin de l’industrie et où elle est donc la bienvenue, est déterminante. Il trouve la main d’œuvre sur place au lieu de la faire venir en Allemagne.
  • 1971

    En 1971, un site de production et de distribution fut créé à Müstair (Suisse). Depuis 1983, cette société est exclusivement chargée de la commercialisation internationale.
  • 1972

    Puis en 1972, l’expansion se poursuit avec la construction de l’usine de fabrication de St. Martin (Tyrol du sud) qui fabriqua tout d’abord des poignées en aluminium.
  • 1975

    En 1975, une seconde usine fut érigée à Stadtallendorf, où pour la première fois l’on usinait du laiton.
  • 1979

    Parallèlement à l’expansion de l’entreprise, HOPPE poursuit, depuis 1979, une stratégie de produits de marque, laquelle doit amener le consommateur final à considérer la poignée de porte et de fenêtre en tant qu’élément esthétique de décoration intérieure.
  • 1987

    L’usine de production créée en 1987 à Laas (Tyrol du Sud) permit à HOPPE de développer sa gamme par la fabrication en série de poignées en polyamide.
  • 1988

    A partir de 1988, HOPPE (UK) s’est établie à Wolverhampton en tant que société de distribution pour le marché britannique. Une étape importante dans le développement de la société a été l’achat du distributeur leader de ferrures en Angleterre, Charter Hardware, en 1997.
  • 1989

    En 1989, HOPPE « traversa l’Atlantique » (Fort Atkinson, Wisconsin), tout d’abord cela se concrétisa par sa participation dans une entreprise commerciale américaine et, en 1991, par la reprise de cette entreprise (devenue entre-temps HOPPE North America). Depuis 1997, des produits spéciaux destinés au marché américain y sont également fabriqués.

 

En savoir plus
  • Bau des Werkes in Schluderns Construction de l'usine de Schluderns
  • Produktionsstätte in Müstair Müstair
  • Bau des Werkes in St. Martin in Passeier Construction de l'usine de St. Martin
  • Werk in Laas Usine de Laas
  • Niederlassung Wolverhampton Filiale de Wolverhampton
  • Usine de Fort Atkinson
L’expansion et la consolidation
L’expansion et la consolidation 1990 à aujourd’hui
Ouvrir Fermer
  • 1991

    En 1990, lors de la réunification de l’Allemagne, Friedrich Hoppe et ses fils étaient déterminés à participer activement à la reconstruction d’une économie de marché libre et sociale en Allemagne de l’Est. C’est ainsi qu’en 1991, une ex-usine d’état a été reprise à Crottendorf (Saxe), destinée à la fabrication de poignées, et en parallèle, fut érigée une nouvelle usine à Crottendorf qui fut inaugurée en 1993.
  • 1995

    Sur le site de production de Stadtallendorf, l’usine N1 a été reconvertie en 1995 pour produire des poignées en inox.
  • 1996

    Finalement, en 1996, un site de production fut érigé à Chomutov (République Tchèque).
  • 2005

    En 2005 un nouveau hall de production a finalement été construit sur le site de l’usine 1 a Stadtallendorf et l’usine 2 y a été transférée. Les deux usines, toutes deux trop petites, ont ainsi été remplacées par une grande usine rigoureusement organisée et visant une optimisation des coûts.

 

La situation actuelle

Rénover les infrastructures pour optimiser l’efficacité des processus de l’entreprise, pour satisfaire au mieux les besoins des clients : tel était l’objectif du projet stratégique lancé en 2012, le « plus intensif programme de remise en forme » de l’histoire de l’entreprise à ce jour. Ce programme portait sur plusieurs dizaines de projets autonomes et a concerné tous les secteurs de l’entreprise. Un projet central portait sur l’optimisation de la production, avec une concentration des compétences des différents sites de production et la focalisation des usines sur leurs points forts respectifs. Une des conséquences a été la concentration de la production de poignées en laiton au sein d’une même usine, entraînant la fermeture de St. Martin en 2013. L’usine de Crottendorf, quant à elle, a subi la restructuration la plus importante et est devenue le centre logistique de l’ensemble du groupe HOPPE.

 

Dès 2002, la commercialisation internationale par HOPPE AG à Müstair et ses filiales en France, en Espagne et en Chine (Hong Kong) a été renforcée par la création de plusieurs représentations. Un projet de développement stratégique est à l’origine d’une réorganisation des structures de commercialisation. Les filiales et représentations en Russie, en Ukraine, en Turquie, au Moyen-Orient, en Autriche, en Chine (Shanghai), en Finlande et en Suède constituent la base du développement de la croissance de l’entreprise.

 

Parallèlement à l’expansion de l’entreprise, HOPPE poursuit, depuis 1979, une stratégie de produits de marque, laquelle doit amener le consommateur final à considérer la poignée de porte et de fenêtre en tant qu’élément esthétique de décoration intérieure. Le Corporate Design, un élément essentiel développé dans le cadre de cette stratégie a fait l’objet d’un léger changement à l’occasion du 60e anniversaire de la création de l’entreprise. La stratégie multimarque, définie également en 2012, a pour objectif de renforcer le coeur de marque « HOPPE – La qualité bien en main. » par le biais d’une différenciation claire et de conquérir avec la marque-produit « ARRONE – The complete range. » de nouveaux segments de marché et de produits que le coeur de marque ne peut atteindre seul.

 

En 1992, l’entrepreneur pionnier de la société léguait officiellement la direction du groupe HOPPE à ses deux fils, lesquels avaient déjà fait leur preuve par une efficace collaboration avec leur père. Depuis le début, ils se sont projetés dans l’idée de poursuivre l’oeuvre de l’entreprise et pour ce faire, ont décidé de suivre une formation appropriée.
Wolf Hoppe assure la présidence de HOPPE AG, Stadtallendorf. Christoph Hoppe dirige entre autres HOPPE AG, St. Martin et HOPPE AG, Müstair.

 

Le groupe HOPPE est géré conjointement par les deux chefs d’entreprise, à travers la holding. Au sein de celle-ci, ils mettent au point les décisions stratégiques et assurent ensuite leur mise en oeuvre opérationnelle dans les sociétés nationales.

 

Les jalons de la continuité du groupe HOPPE en tant qu’entreprise familiale sont également assurés par la troisième génération avec l’arrivée, en avril 2012, de Christian Hoppe, le fils aîné de Wolf et Hedda Hoppe. Avec la signature de la charte familiale le 28 août 2014, l’entreprise familiale définit un cadre éthique contractuel pour la poursuite des activités de l’entreprise.

 

La taille actuelle du groupe HOPPE n’a en rien altéré l’esprit familial qui est resté une de ses caractéristiques importantes et qui, depuis la direction de la société, se reflète dans les relations humaines au sein de l’entreprise. C’était également le constat de Monsieur Horst Köhler, Président de la République Fédérale d’Allemagne de l’époque, lors de sa visite de l’usine HOPPE à Crottendorf le 9 décembre 2005. Il se montra tout aussi intéressé par les idées économiques et stratégiques générales que par la visite de la production et sa rencontre avec les apprentis. En discutant avec les collaborateurs, il constata que les idées fondamentales d’un management basé sur des valeurs et qui apporte du sens au travail étaient également mises en oeuvre au quotidien.

 

La petite entreprise familiale de Heiligenhaus, s’est développée entre-temps en un groupe de dimension internationale, dont le siège est en Suisse depuis décembre 1993. Le groupe, ses sept sites de production actuels et plusieurs sociétés de commercialisation en Europe, aux USA et en Asie, figurent aujourd’hui parmi les leaders internationaux de la fabrication de quincaillerie.

 

La longévité financière, sociale et écologique sert de fil conducteur à l’action entrepreneuriale, associée à plus de six décennies de compétence en matière de développement, de production et de distribution de poignées de porte et de fenêtre, assure au groupe HOPPE une capacité de survie accrue, même dans les futurs marchés soumis à une mondialisation tumultueuse.

 

En savoir plus
  • Grundsteinlegung Werk Crottendorf Pose de la première pierre de l'usine de Crottendorf
  • Im Werk in Chomutov Usine de Chomutov
  • Werk Stadtallendorf Usine de Stadtallendorf
  • Friedrich Hoppe und seine Söhne Wolf und Christoph Hoppe 2002 : Friedrich Hoppe (milieu) et ses fils
    Wolf (gauche) et Christoph Hoppe (droite)
  • Besuch des damaligen Bundespräsidenten Köhler 09.12.2005 : Visite du président allemand
    Köhler (milieu) dans l'usine HOPPE à Crottendorf
  • Inauguration HOPPE (Shanghai) Ltd.
  • Die Unternehmer Christoph Hoppe, Wolf Hoppe und Christian Hoppe Les chefs d’entreprise : Christoph Hoppe, Wolf Hoppe et Christian Hoppe